PDF

Syndrome non-verbal de l'hémisphère droit.

Le syndrome non-verbal est un désordre neurologique qui n’a été reconnu comme trouble d’apprentissage que récemment (vers 1980). Il cause des problèmes significatifs aux niveaux académique et social.

Le syndrome non-verbal  peut être conceptualisé comme étant un débalancement des habiletés cognitives. Par exemple, dans un texte, les personnes atteintes de ce syndrome mettent l’accent sur les détails en étant incapables de comprendre le fond de l’histoire . Elles n’arrivent pas à comprendre les phrases à double sens et prennent plutôt chaque mot à son sens propre. Donc, plusieurs expressions n’ont pas de signification pour elles.

Ce syndrome est moins répandu que les difficultés d’apprentissage qui ont comme  base des troubles linguistiques. De plus, les symptômes dépendent beaucoup des exigences de l’environnement de la personne atteinte. Il est très important, lors d’un diagnostic de ne pas confondre ce syndrome avec le syndrome d’Asperger ou toutes autres formes d’autisme.

Au niveau de l’attention-concentration, on remarque en évaluant ces personnes, qu’elles ont des tendances lunatiques contrairement au déficit de l’attention où l’impulsivité ressort fréquemment. C’est comme si elles ne savaient pas quoi faire , mais une fois qu’elles ont bien compris la tâche , on peut constater une bonne attention aux détails.

Plusieurs facteurs viennent expliquer le fait que l’on identifie rarement ce syndrome. Dans un premier temps , notre système d’éducation n’exige pas l’utilisation d’habiletés visuo-spatiales très développées. De plus,  les problèmes sociaux  que vivent les personnes atteintes du syndrome sont souvent attribués à d’autres causes, et finalement , ces personnes démontrent une bonne mémoire de faits . Tous ces facteurs rendent plus long et difficile le diagnostic du syndrome. De plus, les demandes environnementales viennent influencer directement la gravité du syndrome. Le sexe , le curriculum de l’école ainsi que les valeurs familiales, viendront  affecter la gravité des symptômes ainsi que  leur apparition dans le temps .

Signes et symptômes

En général

  • difficultés d’organisation spatiale
  • comportements asociaux
  • difficultés motrices  (globales et fines)
  • difficultés au niveau du schéma corporel
  • difficultés en mathématiques beaucoup plus importantes que le reste des autres matières
  • faiblesses au niveau des perceptions et de la mémoire visuelle
  • développement linguistique normal (fluidité, lexique)
  • au niveau moteur, le côté gauche peut-être plus atteint
  • compréhension pauvre des blagues, sarcasmes, de la communication non-verbale
  • difficultés à discriminer, analyser et exprimer ses émotions
  • problèmes au niveau des transitions (changements)
  • difficultés au niveau des activités physiques
  • bonne mémoire auditive

Lecture et écriture

(Ils apprennent à lire au lieu de lire pour apprendre.)
  • forces significatives au niveau du décodage en lecture
  • forces au niveau de l’orthographe
  • faiblesses au niveau de l’inférence
  • forces au niveau du repérage d’informations
  • difficultés au niveau de la calligraphie
  • difficultés au niveau des capacités d’organisation (particulièrement au niveau des travaux écrits)
  • lexique très développé (dès le jeune âge)
  • difficultés d’organisation sur une feuille

Mathématique

  • difficultés à comprendre les concepts mathématiques (peuvent connaître leurs tables de multiplication mais ne pas comprendre le sens)
  • difficultés en géométrie
  • difficultés à travailler avec un tableau

Habilités sociales et émotionnelles

  • relations avec les pairs très difficiles (peut jouer avec des enfants plus vieux ou plus  jeunes pour éviter les compromis)
  • absence d’habiletés sociales de base (ex : se tenir trop près de quelqu'un, fixer une personne ou ne pas la regarder du tout, insouciant de son apparence, indifférent aux réactions des autres, fait du «  coq à l’âne » lorsqu’il parle)
  • les pairs les voient comme étant bizarres, ne comprennent pas les «jokes» ni le vocabulaire des enfants (adolescents) qui peut être très abstrait
  • absence de jugement social et d’empathie (peut les aider à mieux vivre le rejet des pairs)
  • affichent certains comportements obsessifs ainsi que des routines rigides
  • peuvent aussi vivre dans un monde de pensée magique